Connexion
Accueil


Translate my Forum


Forums



Forums






Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Forum : Notre santé est à nous sur votre site de social bookmarking

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: La banquise disparaît

le Lun 29 Mai - 16:05



Vidéo impressionnante du plus grand effondrement glaciaire jamais filmé au Groenland

Le réchauffement climatique est en marche : de très nombreux signes tangibles et indéniables en témoignent, et notamment la fonte des glaciers. C'est ce que montre une vidéo impressionnante du vêlage du glacier groenlandais Sermeq Kujalleq.

Dans de nombreuses régions du monde, la fonte des glaces s'accélère nettement, apportant une preuve indéniable du réchauffement climatique en cours. C'est notamment le cas en Arctique où le déclin de la calotte glaciaire du Groenland a presque quintuplé depuis le milieu des années 90. Ce phénomène est notamment facilement visible dans le fjord d'Ilulissat à l'ouest du Groenland : un site privilégié pour l'observation de la fonte des glaciers.

Situé sur la côte ouest du Groenland, à 250 km au nord du cercle arctique, le fjord glacé d'Ilulissat (4 024 km²) est l'embouchure maritime de Sermeq Kujalleq, un des rares glaciers à travers lesquels la glace de l'inlandsis groenlandais atteint la mer. Sermeq Kujalleq est l'un des glaciers dont la fonte est la plus rapide (19 m par jour) et l'un des plus actifs du monde. Son vêlage annuel de plus de 35 km3 (soit 10 % de toute la glace de vêlage des icebergs du Groenland), dépasse celui de tous les autres glaciers du monde en dehors de l'Antarctique. Il en résulte une production annuelle de 20 milliards de tonnes d'icebergs dont certains mesurent plus de 1 000 m de hauteur !

Classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 2004, ce site est étudié depuis plus de 250 ans et permet ainsi d'enrichir notre compréhension du changement climatique et de la glaciologie de la calotte glaciaire. L'association naturelle et extrêmement spectaculaire de la roche, de la glace et de la mer, ainsi que les sons dramatiques produits par la glace en mouvement garantissent un spectacle naturel mémorable et grandiose.
Chasing Ice : la preuve en image de l’accélération de la fonte de l'inlandsis du Groenland

C'était il y a déjà 6 ans, en mai 2008, Adam LeWinter et Jeff Orlowski tournaient une scène sur ce site pour illustrer la fonte des glaciers provenant de l'inlandsis groenlandais, pour leur film "Chasing Ice". Ils n'ont pas été déçus : pendant 75 minutes ils vont assister à une rupture gigantesque et inédite sur les écrans du glacier Sermeq Kujalleq.
Le glacier a vêlé dans la mer sur près de 5km de large et 1km de profondeur avec une hauteur de glace d'environ 90 à 120 mètres au-dessus de l'eau pour une hauteur totale de 900 mètres ! Il s'agit du plus gros événement de ce type jamais enregistré sur une caméra.

Cette vidéo donne une idée de l'énergie et du bruit dégagés par l'effondrement de ce glacier qui s'est littéralement disloqué dans l'eau à partir de l'inlandsis. Imaginez qu'un seul petit iceberg qui se fracture fait autant de bruit qu'un coup de tonnerre relativement proche...

Pour bien mesurer l'ampleur du phénomène, les réalisateurs de la vidéo ont superposé le quartier de Manhattan aux blocs de glace qui se détachent de l'inlandsis : la comparaison est saisissante et édifiante, d'autant plus que le glacier a une hauteur de deux à trois fois supérieure aux plus hauts building de Manhattan !

En outre, le glacier a davantage reculé en seulement 10 ans qu'au cours de l'ensemble du siècle dernier : difficile d'avoir une preuve plus tangible et claire de l'accélération du réchauffement climatique.

Selon le dernier rapport du GIEC, le niveau moyen des mers devrait augmenter de 17 cm à 38 cm d'ici 2050 et de 26 cm à près d'un mètre d'ici 2100, principalement sous l'effet de la dilatation thermique de l'eau et de la fonte des glaciers. La calotte du Groenland pourrait même disparaître presque complètement, ce qui se traduirait par une hausse du niveau moyen des mers de 7 m : la fin de nos civilisations.

"Chasing Ice" est l'histoire d'un homme qui veut vérifier l'ampleur de la fonte de la glace en Arctique, rassemblant des preuves indéniables de notre planète en mutation. Ceci à l'aide de caméras capables d'accélérer les images de manière à ce que des phénomènes peu perceptibles à l'oeil nu à un instant prennent tout leur sens une fois accélérés.

Le film Chasing Ice a notamment remporté le prix d'excellence en cinématographie en 2012 lors du Festival du film de Sundance et le prix du meilleur documentaire de l'Association de la presse internationale. Il est encore joué dans les salles à travers le monde.







_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: La banquise disparaît

le Mer 4 Jan - 9:12
Sur les traces du photographe James Balog, des preuves irréfutables autant que spectaculaires, de l’impact du réchauffement climatique sur la fonte des glaciers.




_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

La banquise disparaît

le Lun 22 Aoû - 17:02



Des nouvelles images de la Nasa nous montrent l'inévitable: 2016 finira par avoir la peau de la banquise


De nouvelles images de la Nasa dévoilées ce weekend ne laissent que peu de place au doute: la banquise fond à vue d’œil vu du ciel. Le phénomène est amplifié par une année 2016 particulièrement chaude. Avec notamment un mois de juillet qui a été le mois le plus chaud jamais enregistré depuis qu'on effectue des mesures, soit en 1880. Il s'agit du 10e mois consécutif à battre ainsi un record de températures.


"Nous sommes sur la "bonne" voie pour atteindre cette année le plus bas niveau de glace enregistré par nos satellites. Le record sera atteint à la mi-septembre", explique Walt Meier, chercheur à la Nasa. Le phénomène a été amplifié par une année 2016 qui bat tous les records en termes de température moyenne à la surface du globe.


On voit la banquise du pôle nord littéralement fondre à vue d’œil. Et il s'agit d'un cercle vicieux. Moins il y a de glace, plus les océans se réchauffent. Ce qui fait fondre la glace encore davantage. "Comme nous perdons de la glace depuis plusieurs décennies et surtout ces dernières années, nous allons avoir d’avantage de surface océanique sombre qui absorbe la chaleur (provenant des rayons du soleil, ndlr). L’océan se réchauffe, tout l’Arctique se réchauffe. C’est comme si on laissait la porte du frigo ouverte", constate le chercheur de la Nasa.


S'il y a de moins en mois de glace, le réchauffement climatique devrait donc encore s'accélérer. Avec des conséquences concrètes selon l'endroit où on se trouve sur terre: comme des sécheresses, des feux de forêt, des inondations,...


http://www.msn.com/fr-be/actualite/monde/des-nouvelles-images-de-la-nasa-nous-montrent-lin%c3%a9vitable-2016-finira-par-avoir-la-peau-de-la-banquise/ar-BBvTEAx?li=BBqiJuZ&ocid=mailsignout







_________________
Mayanne Mak
Contenu sponsorisé

Re: La banquise disparaît

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum