Connexion

Récupérer mon mot de passe

Flux RSS



Accueil


Translate my Forum



Derniers sujets
Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Forum : Notre santé est à nous sur votre site de social bookmarking


La grippe

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Mar 26 Déc - 19:09

Mes secrets pour se sortir d’une bonne grippe !

Chère amie, cher ami,

Chaque année c’est la même chose : l’assurance maladie propose gratuitement le vaccin antigrippal aux populations fragiles notamment les plus de 65 ans.

Et chaque année c’est pareil : les uns suivent les recommandations les yeux fermés, les autres les ignorent.

Et puis il y a ceux qui se prémunissent contre l'infection pour ne pas trainer 15 jours dans le plumard et ceux qui se disent : « Une bonne grippe, on s'en remettra !».

Oui, contre la grippe, il y a vraiment deux camps.

Et le vaccin contre la grippe ?
L’efficacité du vaccin antigrippal varie notamment en fonction des souches grippales en circulation : il y en a deux de types A (H1N1 et H3N2) et une de type B.

« L'efficacité du vaccin contre le H3N2 est de l'ordre de 40 %, et elle oscille entre 60 et 65 % pour les autres virus », estime le Pr. Lina, spécialiste des pathologies virales.

De ce fait lorsque les épidémies sont dues au H3N2, les résultats de la vaccination peuvent être décevants. Et lorsqu’il y a une mutation c’est-à-dire quand la souche du virus change, les résultats de la vaccination peuvent être encore plus décevants.

Pour résumer la situation… on peut dire que l'effica­cité du vaccin peut aller de 0 % (c'est arrivé en 1996 mais cela reste exceptionnel) à 70 %, en passant par 30 %, comme l'hiver dernier.

Mais alors, pourquoi se faire vacciner si la protection n'est pas garantie ?

Il ne faut pas oublier que le principe de la vaccination est d’atténuer la sévérité de l’épidémie en limitant la diffusion du virus.

Le raisonnement des autorités de santé est donc le suivant : si personne n’est vacciné, toute la population risque d’être infectée et plus particulièrement les personnes âgées.

Maintenant, imaginons une vaccination de masse avec un vaccin efficace à 60 % : dans ce cas, seuls 40 % des vaccinés risquent de développer la grippe s'ils sont exposés au virus. De plus, la maladie sera moins virulente car le vaccin va diminuer l’intensité des symptômes et baisser les risques de complication comme les infections cardiaques et pulmonaires…

Si on a eu la grippe l'hiver dernier, est-on immunisé cette année ?

Non, car les souches se transforment régulièrement. Ainsi, chaque année, c’est l’OMS qui fixe la composition du vaccin en se basant sur la fréquence des souches en circulation l’année précédente. De ce fait le vaccin de 2017, ne sera peut-être pas le même que celui de 2016.

On voit donc que le vaccin antigrippal injectable a pour but d’immuniser contre les virus grippaux des années précédentes… alors que c'est un nouveau virus qui sévit !

Autre problème : c’est que le vaccin doit protéger les gens ayant une immunité déficiente. S'il est administré à une personne saine, cette dernière produira des anticorps ; toutefois elle en aurait fait de même face au virus grippal. Si le vaccin est administré à une personne fatiguée, il va effondrer son immunité déjà fragile (en l'obligeant à faire des anticorps) et elle aura une réaction grippale aussi épuisante que la grippe et sera encore plus fragile au contact d'un autre virus.

Grippe : 12 000 morts l’année dernière en France
En France, la maladie touche en moyenne 2 millions de personnes chaque année. Le plus souvent, elle est bégnine mais parfois responsable de complications graves, principalement parmi les personnes âgées et les sujets fragiles. On continue à mourir de la grippe : rien qu’en France, 12 000 sont mortes en 2016. Ces morts sont dues aux surinfections : complications pulmonaires ou neurologiques et aux maladies chroniques.

    Renforcer vos défenses immunitaires avec l’homéopathie

C’est le geste primordial à effectuer pour éviter toute atteinte organique ou infectieuse. Les remèdes ne manquent pas ! Parmi ceux que je préfère, il y a :

    L’echinacea 7 CH a raison de 3 granules/jour ;

    La silicea 9 CH, à raison d’une dose par semaine.

En prévention, les médecins homéopathes prescrivent :

    De l’Influenzinum 15CH à raison d’une dose par mois durant tout l’hivers et une fois par semaine le premier mois. L’Influenzinum est en fait une dilution du vaccin antigrippal classique dont l'efficacité n'est pas prouvée. On peut donc douter de l'efficacité de ce vaccin en dilution homéopathique ;

    Du Serum de Yersin 9CH : à raison d’une dose (soit 10 granules) une fois par mois.

Pour ma part, en plus je prescris de l’oscillococcinum 200 à raison d’une dose par mois.

Mais face à une épidémie redoutable, ces produits sont bien légers.

    Deux produits vraiment épatants pour booster son immunité !

Depuis plusieurs années, un produit opère des miracles et met à l’abri nombre de patients fragilisés : le STIMU+ des laboratoires Phyt-inov. Ce produit contient des bêta glucanes extraits de champignons, de l’échinacée des alkylglycérols, 3 huiles essentielles et des cofacteurs (vitamine B, oligoéléments : zinc, cuivre, fer). Vous pouvez prendre 2 fois 2 gélules, voire 6 gélules/jour pendant plusieurs mois.

Enfin, nous pouvons citer l’aphanizomenon qui est l’aliment le plus complet de la planète. Cette algue polyvalente restaure l’ensemble du terrain. Vous pouvez prendre 2 fois 2 gélules par jour. Pour la petite histoire, je connais des chefs d’entreprise qui en prennent 12 par jour !

    Quand la grippe est là… ces armes naturelles sont redoutables !

Dans son livre « La Bible de l’Homéopathie et des Traitements Naturels », Alain Paul prescrit les remèdes suivants :

    Gelsemium sempervirens 30CH, 5 granules six fois par jour pendant trois jours, puis trois fois par jour pendant sept jours : fièvre élevée, frissons, tremblements, absence de soif, faible et abattu, maux de tête, courbatures, parfois coryza ;

    Eupatorium perfoliatum 30CH, 5 granules six fois par jour pendant trois jours, puis trois fois par jour pendant sept jours : fièvre avec plus de courbatures (donnant de l'agitation), fortes céphalées (nuque et yeux), des sueurs et de la soif ;

    Nux vomica 9 CH : frissons dès que le sujet est découvert, intolérance au moindre courant d'air, nez fluant le jour, bouché la nuit et à la chaleur ;

    Rhus toxicodendron 9 CH : fièvre élevée qui traîne, muscles endoloris avec besoin de remuer pour les soulager, état général très atteint ;

    Aconitum napellus 9 CH : si notion de coup de froid, frissons puis fièvre d'apparition brutale, sèche (sans transpiration), avec soif intense, agitation et-angoisse ;

    Belladonna 9-30 CH : fièvre élevée avec transpiration, rougeur de ta tête, tendance au délire et aux convulsions.

Il faut noter que l’homéopathie peut guérir une grippe saisonnière en 3 à 6 jours. Contrairement aux antibiotiques, qui sont, on le rappelle, inefficaces contre les virus, les remèdes homéopathiques guérissent les patients de la grippe sans entrainer de la fatigue ou de surcharges hépatiques.

    Huiles essentielles : votre salut !

Vous avez attrapé la grippe. L’infection virale peut atteindre l’ensemble de la famille.

On peut recourir à toutes les huiles essentielles à phénol ou monoterpénol.

Je vous recommande vivement l’eucalyptus : il en existe plus de 600 espèces dont certains produisent des essences spécifiques. La réputation curative de la sphère broncho-pulmonaire attribuée à cet arbre repose sur la présence d’un oxyde de 1,8 cinéole, anciennement appelé eucalyptol.

Je recommande donc :

    L’HE d’eucalyptus radié (70% d’1,8 cinéole) est spécifique des voies respiratoires hautes (sphère rhinopharyngée). Cette HE est expectorante, décongestionnante, antivirale, et stimule le système immunitaire.

    L’HE d’eucalyptus globulus est spécifique des voies respiratoires basses (sphère broncho-pulmonaire). C’est un bon décongestionnant pulmonaire. Elle facilite les échanges gazeux au niveau des alvéoles pulmonaires.

Ces deux huiles essentielles sont regroupées dans une solution destinée à la diffusion atmosphérique : Lyso-Home.

Ce produit est vendu en flacon de 50 ml. L’utilisation est la suivante :

    Mettre 20 ml dans un diffuseur atmosphérique.

    Commencer à diffuser dans le salon deux fois 20 minutes.

    La famille doit se rapprocher des effluves aromatiques.

En complément vous pouvez prendre :

    De l’Orthoflore : 1 gélule le matin à jeun ;

    De la Stimu : 2 fois 2 gélules pendant 3 semaines ;

    De la Vitamine C cynorrhodon : 2 fois 2 gélules pendant 3 semaines ;

    De la L52 Lehning : 20 gouttes + eau 4 à 5 fois par jour.

    Une convalescence bien accompagnée

La majorité des malades traités homéopathiquement ne présente jamais les grandes asthénies post-grippales que l’on rencontre si souvent. Ils montrent simplement l’asthénie physiologique normale qu’un organisme éprouve après une lutte anti-infectieuse banale.

Cet état sera vite corrigé avec les trois remèdes suivants :

China : Ce remède correspond à l’asthénie physique avec pâleur et hypotension, que l’on rencontre après des sueurs abondantes ou des pertes liquides organiques (vomissements, diarrhées, hémorragies).

La prescrire en 7 ou 9 CH, cinq granules, deux fois par jour ou une dose quotidienne pendant une dizaine de jours

Kalium phosphoricum : Ce remède est indiqué dans les cas d’asthénie psychique, manque de goût pour le travail, le moindre effort entrainant une grande fatigue. La posologie est la même que China. si besoin, associer les deux.

Avena Sativa : Ce remède a une action stimulante et apéritive. Il est régulièrement indiqué dans les asthénies post-infectieuses. On le prescrit en basses dilutions, souvent associé à Alfalfa (luzerne cultivée).

A prendre midi et soir avant le repas, 20 gouttes dans un verre d’eau :

    Avena sativa (10 gouttes)

    Alfalfa (10 gouttes)

Il me reste à vous souhaiter une bonne santé, sans maladies infectieuses !

Portez-vous bien !

_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Lun 30 Oct - 8:37







_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Mar 24 Oct - 11:29

 Faut-il avoir peur du nouveau virus de la grippe?

Le nouveau virus de la grippe, baptisé H7N9, frappe pour le moment massivement les volailles et les êtres humains en Asie. Des scientifiques américains mettent déjà en garde: dans certains cas, ce nouveau virus peut se révéler mortel. Il existerait même des vraiantes du H7N9 résistantes aux traitements actuels.

Le virus de la grippe H7N9 a été observé pour la première fois en 2013 sur de la volaille chinoise. Les mutations génétiques constantes du virus lui ont permis de se développer rapidement et de se répandre dans plusieurs zones. 1.600 cas ont été observés en Chine, dont 39% ont conduit à la mort du patient.

Cette variante du virus H7N9-virus ne se transmet pour le moment pas d'homme à homme mais uniquement par contact avec la volaille. Mais vu la capacité de ce virus à muter rapidement, les scientifiques n'excluent pas que la transmission humaine devienne bientôt possible.

_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Dim 2 Juil - 16:33



Une capsule pour vous vacciner sans douleur

Des scientifiques américains ont mis au point une capsule très spéciale. Celle-ci est prévue pour être pressée à l’intérieur de la bouche afin de libérer un vaccin qui pénétrera la muqueuse buccale. Des tests sur des humains devraient être pratiqués dans deux ans au plus tard.

Comment faire en sorte de faciliter la prise de vaccins tout en soulageant les patients quant à la désagréable sensation de piqûre ? C’est là qu’intervient le Mucojet, un concept issu du travail de la spécialiste en systèmes médicaux Kiana Aran et de son équipe de l’Institut Keck de l’Université de Berkeley (États-Unis). Leurs recherches ont été publiées dans la revue Science le 8 mars 2017.

Cette « capsule-vaccin » fait approximativement la taille d’une simple pilule et fait entrer les molécules biologiques du vaccin à travers la muqueuse buccale en se passant donc de seringue. Il suffit de presser la capsule à l’intérieur de la bouche et le tour est joué : sous l’effet de la pression, un gaz inoffensif est libéré, actionnant un mini-piston dont la mission est d’éjecter le vaccin, une sensation comparable à celle du jet d’eau chez le dentiste.
Crédits : Université de Berkeley

« D’après nos données, le Mucojet provoque une réponse robuste, même en absence d’adjuvant », explique Kiana Aran dans un communiqué de l’Université de Berkeley.

Il faut savoir qu’il existe déjà des vaccins administrés par voie orale. Cependant, ces vaccins occasionnent des réponses immunitaires plutôt faibles. Il s’agirait également d’une solution pratique puisque les capsules-vaccin pourraient être administrées directement par des pharmaciens en cas de pandémie. Alors que la réponse immunitaire du corps humain doit encore faire l’objet d’évaluations, les premiers tests sur des volontaires humains devraient vraisemblablement débuter en 2019.




_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Mar 2 Mai - 20:31

Vaccins: la piqûre de rappel nécessaire

Les pédiatres s’inquiètent de la diminution de la vaccination contre les maladies infantiles. La récente épidémie de rougeole doit nous alerter, nous explique le professeur Pierre Smeesters, infectiologue et pédiatre à l’Hôpital universitaire des Enfants Reine Fabiola.

En quoi votre nouvelle campagne lors de cette semaine de la vaccination est-elle urgente aujourd’hui?

«On observe une tendance aujourd’hui à adopter un regard critique vis-à-vis des vaccins. Il faut l’être. Mais on est entrain de mettre la santé des enfants et des adultes en jeu. On a vu récemment que la Belgique est dans le peloton de queue des pays en matière de vaccination de rougeole. C’est frustrant d’avoir les outils et de ne pas les voir mis en œuvre. Si la première dose vaccinale est prise à un an, le rappel à 11 ans est très important. Mais les parents ne se retrouvent plus dans la dynamique vaccinale des premières années de l’enfant.»

Vous dénoncez aussi une désinformation?

«Si vous tapez ‘vaccination’ sur Google, vous verrez le nombre impressionnant d’articles anti-vaccin. Notre message médical à plus de mal à passer. La vaccination n’est pas parfaite mais si on met dans la balance les risques de ne pas se faire vacciner face aux risque de la vaccination, elle va certainement pencher du premier côté. On n’est même peut-être parfois trop prudent avant de mettre un vaccin sur le marché.»

Ne faut-il pas davantage pointer l’usage d’adjuvants dans les vaccins?

«Les études sont complexes mais les progrès ont été énormes ces 10-15 dernières années. Les adjuvants sont un mal nécessaire. Mais si vous allaitez votre enfant entre 0 et 6 mois, il ingérera deux fois et demi plus d’aluminium, si souvent décrié, qu’au terme de tout le programme vaccinal. Et ce sera encore davantage avec du lait en poudre ou du lait de soja.»

Quelles solutions? L’obligation légale?

«La seule vaccination obligatoire en Belgique est celle contre la poliomyélite. Mais je ne crois pas que l’extension de l’obligation est la meilleure solution. Nous devons certainement améliorer notre communication en rappelant notamment les conséquences de ne pas se faire vacciner. »







Dernière édition par Mayannemak le Ven 4 Aoû - 3:35, édité 1 fois

_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Mer 11 Jan - 10:50

Remèdes naturels contre la grippe et le rhume

Les rhumes et les états grippaux sont monnaie courante en hiver. Ils peuvent pourtant être évités ou soulagés s'ils ont déjà été contractés, grâce à des remèdes simples et naturels…

L’échinacée permet de réduire la gravité et la durée des symptômes du rhume, comme la congestion, l’écoulement nasal, le mal de gorge, les maux de tête, la faiblesse ou les frissons. Les Amérindiens l’ont utilisé pendant des siècles pour traiter les infections des voies respiratoires. L’échinacée permettrait également de prévenir la grippe.

L’échinacée se consomme de préférence par voie orale, sous forme :

- D’infusion. Laisser infuser dans de l’eau bouillante pendant 10 min, 1 g de racines séchées. A prendre 1 à 6 fois par jour.
- De décoction. Faire bouillir 1 g de racines d’échinacée dans 1 tasse d’eau pendant 5 à 10 min. Jusqu’à 3 tasses par jour.
- De teinture. Prendre de 3 ml à 4 ml d’échinacée, 3 fois par jour.

Le sureau noir est un remède naturel efficace pour traiter la grippe. Une étude réalisée dans les années 90 montre que les sujets soignés contre la grippe avec un extrait de baies de sureau noir avaient observé une amélioration de leur état au bout de 2 jours, contre 6 jours pour le groupe traité avec un placebo. Le sureau noir a également été reconnu comme un moyen efficace pour prévenir le rhume.
Le sureau noir peut se consommer sous forme de fleurs ou de baies. Il existe des préparations prêtes à l’emploi de baies de sureau noir. Les indications suivantes se réalisent avec des fleurs de sureau :

- Infusion. Laisser infuser de 3 à 5 g de fleurs séchées dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 à 15 min. Boire trois tasses par jour.
- Extrait fluide (1 :1, g/ml). Prendre de 1,5 à 3 ml d’extrait fluide de sureau noir par jour.
- Teinture (1 :5, g/ml). Prendre de 2,5 à 7,5 ml par jour.

L’andrographis est utilisée depuis plusieurs centaines d’années dans le traitement de la fièvre et des infections respiratoires. Il s’agit d’une plante qu’on ne trouve pas sous forme brute dans les pays occidentaux, où on peut se le procurer sous forme de comprimés ou de capsules contenant 4 à 6% d’andrographolide, l’une des substances actives de l’andrographis.

A l’heure actuelle, elle est toujours recommandée dans le traitement des infections des voies respiratoires comme la grippe ou le rhume. Il est conseillé de prendre 400 mg d’extrait normalisé d’andrographis contenant 4 à 6% d’andrographolide, 3 fois par jour en cas de grippe ou de rhume.

L’eucalyptus a des effets bénéfiques sur les inflammations des voies respiratoires. Il permet de soulager les symptômes du rhume et de la grippe, et notamment la toux et les maux de gorge.

Par voie interne, l’eucalyptus s’utilise par :

- Infusion. Laisser infuser de 2 à 3 g de feuilles séchées d’eucalyptus dans 150 ml d'eau bouillante durant 10 min, à raison de 2 tasses par jour.
- Teinture (1:5). En prendre de 10 à 15 ml, 2 fois par jour.
- Huile essentielle. Prendre de 2 à 6 gouttes par jour d’huile essentielle d’eucalyptus sur une pastille neutre. Cet usage n’est pas recommandé aux jeunes enfants ni aux femmes enceintes.
- Inhalation. Verser dans un inhalateur, 4 à 6 gouttes d'huile essentielle dans 150 ml d'eau bouillante. Répéter l’opération jusqu'à trois fois par jour.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’ail constitue lui aussi un remède efficace contre le rhume et les symptômes de la grippe puisqu’il permet de traiter les infections des voies respiratoires. Dans ce cas, il peut être consommé de différentes façons :

- Ail frais. Consommer l’équivalent de 4 gousses d'ail (16 g) par jour afin de se prémunir contre le rhume.
- Ail séché. Prendre de 2 à 4g d’ail séché en poudre, 3 fois par jour pour prévenir le rhume.
- Teinture. Prendre de 2 à 4 ml, 3 fois par jour, si le rhume a déjà été contracté.

_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Mayannemak le Lun 12 Déc - 6:31

VAXXED (VF) : le film accablant sur les Vaccins... [Censuré !]



_________________
Mayanne Mak
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

La grippe

Message par Mayannemak le Mer 23 Déc - 4:51


La grippe revient chaque année, elle se distingue de la grippe pandémique (H1N1 – 2009), qui est plus sporadique.
Les groupes à risque : les personnes atteintes d’une maladie chronique (cardiaque, pulmonaire, rénale, hépatique, diabète…), les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes après le 1er trimestre de grossesse, les enfants de 6 mois à 18 ans sous traitement à l’aspirine, les personnes séjournant en institutions, les professionnels de la santé en contact direct avec les personnes à risque ou des des enfants âgés de moins de 6 mois.
La vaccination contre la grippe se fait de préférence entre mi-octobre et mi-novembre.
Si vous croisez la grippe, vous ne serez pas forcément malade, mais en cas de fatigue, stress, ou affaibli, le risque est plus important...

Non vacciné me protéger !

Se laver souvent les mains, après des poignes de mains de personnes ayant la grippe, pour ne pas amener le virus à la bouche, aux yeux, au nez. Eviter les personnes grippées et ne pas rendre visite aux enfants durant votre grippe et éviter les bisous et câlins à vos enfants.
Utiliser des mouchoirs en papier pour se moucher et les jeter aussi vite utilisés à la poubelle.
Pour éternuer, mettez-vous à 2 m au moins des gens et mettez votre main devant votre bouche.
Si vous croisez la grippe, vous ne serez pas forcément malade, mais en cas de fatigue, stress ou affaibli le risque est plus important.
Avoir une bonne hygiène de vie:
[size=24]Dormir suffisamment et régulièrement. [/size]
[size=24]Faire de la relaxation tous les jours un peu: la fatigue et le mauvais stress affaiblissent les défenses. [/size]
Sortir bien couverts, le froid diminue nos réserves d’énergies.
Avoir une alimentation variée et équilibrée: beaucoup de fruits, légumes riches en vitamines C et en caroténoïdes (carotte). Augmenter le sélénium et la vitamine E (thon, saumon, crevettes, noisettes, huile de sésame, huile d’olive, germes de blé). Prendre des antioxydants (thé, ail, oignions) et limiter les sucres rapides et les mauvaises graisses. Prendre des yaourts et autres produits laitiers. Manger des protéines végétales et animales. Boire beaucoup (jus d’orange frais, thé au citron et au miel, bouillon de poulet fait maison)
On a des courbatures générales du corps, des frissons, de la fièvre élevée. On est complètement vidés On doit être au repos complet au moins 3 jours.
Inhaler quelques gouttes d’huiles essentielles naturelles (thym, romarin, pin, eucalyptus).
L’effet secondaire le plus courant de la vaccination contre la grippe est une rougeur et une douleur à l’endroit de la piqûre. En outre, dans quelques cas, il peut se produire une légère fièvre et des douleurs musculaires.
En dehors de la toux qui subsiste plus longtemps que les autres manifestations, la grippe est à l’origine de la pneumonie qui atteint plus facilement ceux qui souffrent d’asthme par exemple ou les personnes d’un âge très avancé. La grippe saisonnière présente la particularité de ne s’annoncer qu’en hiver et de muter constamment. Les personnes (notamment âgées) peuvent être grippées malgré qu’elles soient vaccinées. Or, pour ceux qui attrapent une infection après avoir été vaccinés, la maladie est généralement moins grave et elle entraine moins souvent une hospitalisation ou le décès.
D’octobre à mars, les enfants et les personnes âgées particulièrement sensibles aux pathologies respiratoires ainsi que les personnes intolérantes à la vaccination anti-grippale prendront en prévention, un comprimé-dose de Mucococcinum unda tous les quinze jours. En période d’épidémie, le délai entre les prises est ramené à sept jours. Pendant la période hivernale associer: Echinacea purpurea teinture mère unda, 30 gouttes matin et soir dans une cuillère à soupe d’eau peu minéralisée. On trouve ces homéopathies chez le pharmacien: demandez lui conseil. En période de fébrilité prendre oscillocococcinum.
Fièvre: une température de 38° favorise la réaction de défense, en augmentant sa température, cela empêche le virus de se multiplier. Une plus forte température doit être maitrisée car elle provoque maux de tête, fatigue, sueurs abondantes (boire beaucoup). Une brusque montée de température chez le jeune enfant peut entraîner des convulsions.
Si votre grippe persiste appeler le médecin.

Vaccin homéopathique grippe octobre : Voici le protocole à suivre : Semaine 1 : 10 granules de INFLUENZINUM 9 CH - Semaine 2 : 10 granules de SERUM DE YERSIN 9 CH ]- Semaine 3 : 10 granules de THYMULINE 9 CH - Semaine 4 : reprendre à la semaine 1


Commencer en novembre, ou en fin octobre si vous avez une sensibilité particulière et que le temps est maussade: à faire durant 3 mois (jusqu en janvier ou jusqu en mars pour les personnes sensibles) Cela évite d’attraper grippes, rhumes…
Les 3 principaux remèdes :
[size=24]- Influenzinum : [size=24]c’est une dilution infinitésimale du vaccin anti-grippal de l’année. La souche change donc tous les ans. C'est une «biothérapique» ou «nosode». [size=24]Influenzinum est un médicament homéopathique principalement utilisé : [size=24]- dans le rétablissement à la suite d'une grippe, [size=24]lorsque que le malade présente des symptômes grippaux.

[/size][/size][/size][/size][/size]
en cas de trachéites ou de trachéo-bronchites faisant suite à une vaccination contre la grippe.
Influenzinum est un remède qui agit essentiellement sur les atteintes des voies respiratoires.
- Sérum de yersin : c’est un biothérapique obtenu à partir du sérum anti-pesteux pasteur .
Il stimule les anticorps de manière non-non spécifique et prévient les complications bactériennes pulmonaires. Utile aussi pour la sphère intestinale (gastro-entérite, grippe intestinale)
Boire du thé au chèvrefeuille pourrait aider l'organisme à éliminer le virus de la grippe, selon une étude chinoise.
Utilisé depuis des siècles en Chine, le chèvrefeuille serait efficace contre la grippe selon une étude menée par l’université de Nanjing (Chine). La consommation de ses feuilles sous forme de thé pourrait aider à combattre plusieurs formes du virus grippal, y compris les plus redoutables comme la grippe espagnole (H1N1) et la grippe aviaire (H5N1).


Les chercheurs ont mené leur analyse sur des souris porteuses de ces deux virus à qui ils ont fait boire un thé bien chaud à base de chèvrefeuille. Ils ont alors observé la libération d'une molécule appelée "MIR 2911" qui, une fois dans le système sanguin, éliminait le virus en bloquant deux gènes utilisés pour sa multiplication. Le chèvrefeuille a permis in fine de réduire la mort des souris infectées par le virus H5N1 et d’en protéger d'autres de la grippe H1N1. Cette découverte doit maintenant être testée sur l’Homme.


- Thymuline : Il s'agit d'une hormone thymique obtenue par synthèse, jouant un rôle dans la réponse immunitaire, par une action sur les lymphocytes T. À ce jour, seules les dilutions de Thymuline, au-delà de la 7 CH ont montré leur capacité à moduler cette fonction.Il a été démontré que l'administration de ce produit, durant les 5 à 6 mois allant de la fin de l'automne au début du printemps, pouvait réduire significativement le nombre et la durée des épisodes infectieux. On le propose donc comme immuno-modulateur dans le traitement des rhinopharyngites à répétition, dans les pathologies urinaires (cystites), les pathologies infectieuses récidivantes liées à une baisse des défenses immunitaires, mais aussi dans certaines affections virales comme l'herpès, la mononucléose infectieuse…Ce remède sera aussi susceptible d'aider les grands allergiques (pollinose, asthme).






Dernière édition par Mayannemak le Mar 26 Déc - 19:10, édité 1 fois
avatar
Mayannemak
Admin

Messages : 369
Date d'inscription : 17/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://lebienetreetanous.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grippe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum