Connexion
Accueil


Translate my Forum


Forums



Forums






Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 
Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Forum : Notre santé est à nous sur votre site de social bookmarking

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Ven 7 Juil - 0:17




 Mélanome : vaccin contre la récidive

"Des traitements personnalisés d'immunothérapie" pour lutter contre le mélanome pourraient être développés dans les prochaines années selon la revueNature. Cancer agressif de la peau, le mélanome est traité notamment grâce à l’immunothérapie, un procédé qui consiste à doper le système immunitaire afin qu'il détruise les cellules métastatiques.

Deux études, publiées dans Nature, se sont concentrées sur la production d'un vaccin pour empêcher la récidive du mélanome. Contrairement à un vaccin classique, destiné à empêcher l'apparition d'une maladie, ces traitements serviraient à éviter que le mélanome réapparaisse chez des patients déjà touchés.

"En traitement adjuvant pour empêcher le cancer de revenir, on n'a pour l'instant rien ou presque à notre disposition", analyse le Dr Cristina Mateus, onco-dermatologue au Centre de traitement du cancer Gustave-Roussy de Villejuif. Si les résultats des études se confirmaient, cela représenterait effectivement un "grand pas" dans le domaine selon la spécialiste des cancers de la peau.

Des vaccins sur mesure

La première étude, américaine, ne porte que sur six patients. Un nombre réduit qui incite à la prudence. Tous avaient vu leurs tumeurs retirées par chirurgie et présentaient des risques très importants de récidive. Quatre n'ont montré aucun signe de rechute, 25 mois après la vaccination. Chez les deux autres, dont le cancer s'était étendu aux poumons, la maladie est réapparue malgré la vaccination. Ils ont alors été traités par une autre forme d'immunothérapie et leur tumeur a pu être résorbée.

Le vaccin en question est fabriqué sur mesure pour les patients. Les génomes de leurs tumeurs sont d'abord séquencés pour identifier les protéines mutantes, appelées néo-antigènes, uniques aux cellules du cancer. Ces protéines sont ensuite incorporées au vaccin pour provoquer une réaction immunitaire qui va combattre le cancer.

"Les chercheurs vont peu à peu trouver quels cancers sont adaptés à cette nouvelle approche et comment combiner au mieux ces vaccins avec les autres traitements", assure dans Nature le Dr Ugur Sahin, qui a dirigé la seconde étude.

Celle-ci s'est déroulée en Allemagne et a testé un vaccin sur treize patients. Huit d'entre eux n'ont pas vu leurs tumeurs réapparaître 23 mois après le traitement. Chez les cinq autres, une rechute a été observée avant même la vaccination. Parmi eux, deux ont répondu de manière positive à la vaccination et la tumeur d'un autre a disparu grâce à un traitement mêlant vaccination et anticorps.

Des résultats encourageants, qui demandent à être confirmés par des "essais cliniques impliquant davantage de participants pour juger de l’efficacité de ces vaccins", estime le Dr Cornelis Melief, interrogé par Nature.

Avec AFP

_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Lun 3 Juil - 10:40

Une biologiste moléculaire explique comment le THC tue complètement le cancer

De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie. Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines.
Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. La recherche de Liu révèle aussi comment le THC a « une puissante activité anti-cancer, » et peut « cibler et désactiver » les voies qui permettent aux cancers de se développer de manière significative.

Liu souligne que les compagnies pharmaceutiques dépensent des milliards sur des médicaments qui font la même chose, alors que la plante de cannabis le fait naturellement. Dans la vidéo suivante:

le Dr Sanchez explique exactement comment THC fait le sale boulot d’éliminer les cellules cancéreuses en activant les récepteurs cannabinoïdes propres de l’organisme, la création d’endocannabinoïdes. De plus, le cannabis peut le faire sans effets psychoactifs.

« Il y a beaucoup de cancers qui devraient répondre assez bien aux agents du cannabis », a déclaré Liu. « Si vous parlez d’une société pharmaceutique qui a dépensé des milliards de livres en essayant de développer ces nouveaux médicaments qui ciblent ces voies, le cannabis fait exactement la même chose – ou certains éléments des composés du cannabis font exactement la même chose – si vous avez quelque chose qui est naturellement produit et qui a des répercussions sur les mêmes voies que ces fantastiques médicaments qui coûtent des milliards alors travaillont aussi dessus ».

Cela arrive à un moment important où les états légalisent la marijuana médicale et ou le gouvernement fédéral reçoit la pression de radier le cannabis des drogues illégales.
Une définition archaïque et erronée d’une plante dont les Feds disent «n’a pas de valeur médicinale», même si elles détiennent de nombreux brevets sur la plante…
Les fédéraux se battent toujours contre la marijuana, en dépit d’avoir de nombreux brevets sur la plante.

Brevet US n ° 6.630.507, par exemple, est pour les cannabinoïdes en tant qu’antioxydants et neuroprotecteurs. Serait-ce la raison pour laquelle ils traînent les pieds sur la déclassification de cette plante précieuse?
En fait, trois scientifiques du ministère de la Santé et des Services sociaux ont déclaré dans l’abstrait – ou un résumé – de leurs résultats soumis avec la demande de brevet:

« Les cannabinoïdes ont prouvés leurs application particulière comme neuroprotectant, par exemple en limitant les dommages neurologiques suivant des lésions ischémiques, tels que l’AVC ou un traumatisme, ou le traitement de maladies neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la démence du VIH. »

Certes, ils savaient qu’il pouvait traiter le cancer aussi.

Dans les textes hindous le cannabis était connu comme une «herbe sacrée. ‘Il a également été utilisé en médecine traditionnelle chinoise depuis des siècles. Le cannabis peut remplacer les médicaments toxiques, et réduire considérablement la douleur. Les études du Dr Sanchez ne font qu’ajouter à la sagesse séculaire qui entoure l’usage médicinal de cette plante phénoménale.


http://naturalsociet…cer-completely/

http://www.esprits…ent-cancer.html/

_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Ven 30 Juin - 3:07
Cancer : les 9 plantes à éviter






* Soja : il peut booster la tumeur
Le soja contient des phytoestrogènes. Mais, pour les patients qui souffrent d’un cancer hormono-dépendant, cette composition pourrait s’avérer dangereuse. «Les patients avec un cancer de la prostate, du sein ou des ovaires doivent éviter de consommer du soja», conseille Florence Foucaut, diététicienne. Et de poursuivre : «La composition de ces plantes peut booster la tumeur alors mieux vaut s’abstenir».

* Ginkgo biloba : des risques d'hémorragie pendant le traitement
En phytothérapie, cette plante n’est pas à conseiller à tout le monde. Si elle est réputée pour sa protection du système nerveux, elle est à éviter pendant un traitement contre le cancer. «Dans certains cas, le ginkgo biloba peut induire un problème hémorragique. De plus, cette plante peut augmenter la toxicité de certains traitements», avertit Florence Foucaut.

* Pas de thé vert lors d'un cancer
De nombreuses personnes raffolent du thé vert. Pourtant, cette boisson est déconseillée chez les personnes atteintes d’un cancer et suivant un traitement. De part sa propriété antioxydante, le thé vert interfère avec la chimiothérapie. Cette boisson est également déconseillée en même temps qu’une radiothérapie. Le thé vert pourrait également augmenter la toxicité de certains traitements.

* Pamplemousse : il peut interagir avec les traitements
Si le pamplemousse s’impose comme un aliment santé aux multiples bienfaits, il faut faire attention si vous suivez un traitement médical. En effet, une substance présente dans cet agrume cause certains effets secondaires et bloque le fonctionnement d’une enzyme qui permet l’assimilation de certains médicaments. Dans tous les cas, vérifiez que votre traitement n’entre pas en concurrence avec le pamplemousse. Pour le savoir, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin traitant ou à interroger votre pharmacien.

* Sauge : non en cas de cancer du sein
Pour la sauge, on parle d'une activité «œstrogènes like». Comme le soja, elle est également à éviter pour ceux qui souffrent d’un cancer hormono-dépendant (cancer du sein par exemple). Pour les mêmes raisons que le soja, la composition de la sauge pour avoir un effet «boosteur» sur la tumeur.

* Vigne rouge : à risque pour la circulation sanguine
La vigne rouge est une plante de la famille des vitacées. Tout comme le ginkgo biloba, elle n’est pas recommandée pendant le traitement d’un cancer car elle peut causer certains soucis hémorragiques.

* Millepertuis : à éviter pendant la chimiothérapie
Cette plante est principalement connue pour ses effets antidépresseurs. Mais pendant un traitement contre le cancer, mieux vaut l’exclure. «Le millepertuis peut entrer en compétition avec la chimiothérapie et donc altérer l’efficacité du traitement», souligne la spécialiste. Autant de bonnes raisons d’oublier cette «herbe de la Saint-Jean» pendant toute la durée de son traitement.

* Mélilot : des pouvoirs anticoagulants dangereux
Le mélilot est une plante réputée pour son effet tonique, un super allié pour lutter contre les jambes lourdes. «En extrait sec, le mélilot est déconseillé en même temps qu’une chimiothérapie», décrit Florence Foucaut. La faute à son pouvoir anticoagulant.

* Oublier le petit houx pendant un cancer
Le petit houx aide à dégonfler les jambes et à tonifier les veines : deux atouts parfois utiles pour lutter contre les jambes lourdes. Cette plante contient des flavanoïdes, elle aide à soulager les symptômes de l’insuffisance veineuse et des hémorroïdes. Mais, comme le mélilot, son usage n’est pas recommandé pour les personnes qui souffrent d’un cancer et qui suivent un traitement.

_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Jeu 8 Juin - 12:33

_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Jeu 1 Juin - 4:00






Sucre : l’aliment qui nourrit et aide le cancer à se développer

Des chercheurs américains alertent sur un type de cancer peu connu et pourtant fréquent que la consommation excessive de sucre aiderait à se développer.

Accro au sucre méfiez-vous ! Les chercheurs de l'université du Texas (Etats-Unis) alertent sur le fait que l'hypothèse selon laquelle une consommation excessive de sucre aiderait à nourrir les cellules cancéreuses se confirme. Cette incidence serait particulièrement effective sur un type de cancer qui se développe dans les poumons, la tête, le cou et l’œsophage : le cancer épidermoïde. Cette pathologie implique le développement incontrôlé de cellules anormales dans les cellules squamous externes de la peau et à tendance à métastaser.
Changer le régime alimentaire des patients

Pour leur étude, les chercheurs ont passé en revue une base de donnée médicale recensant des informations sur 33 types de cancer étudiés sur 11 000 patients. Ils ont alors repéré que le cancer épidermoïde utilise une protéine présente en grande quantité qui transporte le sucre sous forme de glucose afin de se multiplier.

De nouvelles recherches doivent maintenant s'effectuer afin de savoir si des changements dans les régimes alimentaires pourrait aider dans les traitements de cette forme de cancer. Les chercheurs rappellent qu'un quart des cancers des poumons sont dus à une forme épidermoïde.


_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Jeu 18 Mai - 3:12
SIGNES D’UN CANCER DU POUMON




Le poumon est un organe invaginé permettant d’échanger des gaz vitaux, notamment l’oxygène et le dioxyde de carbone. L’oxygène est nécessaire au métabolisme de l’organisme, et le dioxyde de carbone doit être évacué.


Cancer du poumon : qu’est-ce que c’est ?


Le cancer du poumon est le type de cancer responsable du plus haut taux de mortalité dans le monde. Même si son incidence chez les hommes a baissé durant ces dernières décennies, il est malheureusement en hausse constante chez les femmes, surtout à cause du tabagisme. Pour bénéficier d’un dépistage précoce et ainsi mettre toutes les chances de votre côté pour en guérir, voici 10 symptômes qu’il faut absolument prendre en considération.


Essoufflement ou respiration saccadée


Quand le rythme cardiaque s’accélère suite à un effort physique ou à une situation stressante, il est tout à fait normal que la respiration soit courte et saccadée. Mais quand ceci devient la norme, ou quand vous vous sentez essoufflé alors que vous venez de quitter votre lit, il est généralement question d’un sérieux problème respiratoire qui peut indiquer le début d’un cancer du poumon.


Douleur au dos et aux épaules


Cette douleur est associée à une forme particulière du cancer appelée adénocarcinome et qui touche particulièrement les femmes, les personnes jeunes et les non-fumeurs. Elle se distingue des autres formes du cancer du poumon par ses tumeurs qui se développent sur la partie externe ou périphérique du poumon, exerçant ainsi une pression sur les côtes et la colonne vertébrale. La sensation de douleur est généralement intense et se localise au niveau de l’épaule et de l’omoplate.


Sensation de fatigue


La sensation de fatigue est un symptôme commun à plusieurs types de maladies, allant du simple rhume, au lupus. Elle est le signe que votre corps est entrain de lutter contre une maladie ou un trouble donné. Donc, si vous vous sentez fatigué, même après une bonne nuit de sommeil profond, il est vivement recommandé de consulter un médecin.


Toux persistante


Apparaissant suite à une irritation des voies respiratoires, la toux est généralement considérée comme un symptôme de maladies bénignes. Or, quand celle-ci se fait persistante, qu’elle ne guérit pas même après un traitement médical ou si vous remarquez la présence de sang quand vous toussez, une consultation en urgence s’impose. Elle risque d’être le signer d’un cancer du poumon.


Dépression et troubles de l’humeur


La dépression et les troubles de l’humeur sont généralement présents chez les patients atteints de cancer du poumon.


Maux de tête


Dans certains cas l’apparition de maux de tête est synonyme de métastase, puisque les tumeurs, si elles ne sont pas traitées à temps, peuvent se propager et atteindre le cerveau. Cependant, dans le cas du cancer du poumon, un mal de tête peut être dû à la pression exercée par les tumeurs sur la veine cave. Celle-ci est responsable de faire circuler le sang de la tête et des bras jusqu’au cœur, et quand elle est bloquée, le sang ne peut retourner au cœur et cause une enflure au niveau du visage et une pression douloureuse sur les veines de la tête.


Enrouement de la voix


Une voix enrouée, voilée ou rauque est généralement le résultat d’une infection de la sphère ORL, d’un manque de sommeil, de déshydratation, de fatigue vocale ou de tabagisme. Traitée correctement, l’enrouement ne dure que quelques jours. Mais quand il persiste plus de 3 semaines, il est vivement recommandé de consulter car il peut révéler la présence de tumeurs cancéreuses au niveau du système respiratoire et qui endommagent vos cordes vocales.


Perte de poids inexpliquée


Nous savons tous combien il est difficile de perdre du poids. Donc, si vous commencez à perdre des kilos sans que vous ayez changé vos habitudes alimentaires et sans vous être mis au sport, il est préférable de consulter au plus tôt. Une perte de poids importante et inexpliquée signifie que votre organisme est en train de brûler ses dépôts de graisses pour fabriquer l’énergie dont il a besoin pour lutter contre la maladie. De plus, suite au manque d’appétit qui l’accompagne généralement, vous ne serez pas en mesure de compenser cette dépense d’énergie et de nutriments.


Difficultés à avaler


À cause d’un coup de froid ou des angines, il est normal d’avoir des difficultés à avaler puisque votre gorge est irritée. Mais quand vous ne souffrez d’aucune allergie ou infection qui peut causer cette irritation, votre difficulté à avaler vos aliments ou même de l’eau pourrait être due à la propagation de tumeurs qui bloquent la gorge ou l’œsophage.


Douleur à la poitrine


En plus de la douleur à l’épaule et au dos, le cancer du poumon peut également causer une douleur à la poitrine qui s’accentue avec la respiration, la toux ou les éternuements. Elle est provoquée par l’épanchement pleural, une condition qui désigne l’accumulation de liquide dans la cavité pleurale (espace entre les poumons et la paroi du thorax), favorisé, à son tour, par la présence de cellules cancéreuses modifiant ou bloquant la circulation de la lymphe au niveau de la cavité thoracique.




http://360sante.com/index.php/2017/05/06/10-signes-dun-cancer-du-poumon/






_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Jeu 13 Avr - 5:12

Pesticides : le cancer est dans le pré

Chère lectrice, cher lecteur,

« Mon travail, il fait mourir les gens »…

À votre avis, qui a prononcé cette phrase terrible ?

Un monstre froid, un tueur sans scrupule, un voyou cynique et sans émotion ?

La réponse est dans le film ci-dessous.

Prenez un instant pour le regarder, il ne dure que 1 minute et 55 secondes. Ce que vous allez y voir risque de vous choquer, mais c’est la stricte vérité.

Ici pour visionner la vidéo et signer la pétition



Ce film montre que nous ne devons rien attendre des autorités sanitaires. Depuis 50 ans, elles ont été complices des industriels de la chimie et des pesticides.

Aujourd’hui, nous, anonymes, citoyens ordinaires et de bonne volonté, avons le devoir d’agir par nous-même, et de faire enfin bouger les lignes.

C’est pourquoi, si vous ne l’avez pas encore fait, je vous demande de signer notre grande pétition nationale « Non au sabotage chimique de nos vies» !

En agissant ainsi, nous pourrons éviter la catastrophe annoncée et reprendre le contrôle de nos vies, de notre santé.

Gabriel Combris


_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Sam 18 Mar - 7:11
Nos petits-enfants seront-ils tous cancéreux ?






Chère lectrice, cher lecteur,


Vous allez être étonné de la vidéo que je vous envoie.


C’est un « coup de gueule » de l’écrivain Pierre Lance au sujet des élections présidentielles.


Pierre Lance est connu de nos lecteurs. Il tient depuis l’origine une chronique dans Alternatif Bien Être. A 83 ans, il a écrit et publié plus de 20 000 pages.


Certains pourront rire de sa vidéo. Ses propositions paraissent folles. Il évoque même sa propre candidature.


Mais quand vous l’entendrez évoquer les défis qui nous attendent, et les solutions qu’il propose, vous serez peut-être touché comme moi.


Quand vous l’entendrez présenter son rêve d’une grande « révolution biologique », vous regretterez peut-être aussi, comme moi, que les candidats officiels ne soient ni aussi clairvoyants, ni aussi courageux.


A votre santé, Jean-Marc Dupuis












_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Mer 8 Mar - 3:49




La vérité sur le cancer et les huiles essentielles




cancer-huiles-essentielles


Même les scientifiques reconnaissent maintenant les facteurs puissants qui existent dans certaines huiles essentielles qui stoppent la propagation du cancer et induisent la mort des cellules cancéreuses. Leur capacité à prévenir la maladie n’est plus remise en question, en particulier en ce qui concerne le cancer.


Un corps sain, de la tête aux pieds, a une fréquence allant de 62 à 68 MHz, alors que la maladie commence à 58 MHz. Au cours de tests sur les fréquences et la fréquence des huiles essentielles, il a été mesuré que: Tenir une tasse de café faisait chuter la fréquence d’un homme de 66 Hz à 58 Hz, en seulement 3 secondes. Il a mis 3 jours à recouvrer sa fréquence normale.


D’autres études montrent que: Les pensées négatives diminuent notre fréquence en moyenne de 12 MHz. Les pensées positives élèvent notre fréquence en moyenne de 10 MHz.


Des chercheurs ont étudié certaines des huiles essentielles les plus populaires d’usage courant, comme la menthe, le gingembre, le citron, le pamplemousse, le jasmin, la lavande, la camomille, le thym, la rose et la cannelle. Ils ont cherché à découvrir comment ces huiles essentielles peuvent combattre le cancer. Ils l’ont fait en testant leur pouvoir antibactérien ainsi que la toxicologie in vitro contre des lignées de cellules cancéreuses humaines.


Bruce Tanio, de Tanio Technology et chef du département de l’agriculture à l’université de Washington, a mis au point un moniteur de fréquences calibrées (CFM) qui a été utilisé pour mesurer les fréquences des huiles essentielles et leur effet sur les fréquences humaines lorsqu’elles sont appliquées sur le corps. Le laboratoire des Huiles Essentielles utilise un CFM, et un autre est situé à l’université John Hopkins, où il est utilisé pour étudier la fréquence en relation à la maladie.


« Le cancer commence lorsque le code de l’ADN dans le noyau de la cellule est endommagé », dit l’immunologiste Mahmoud Suhail. Il semble que certaines huiles essentielles aient une fonction de remise à zéro. Elles peuvent dire aux cellules ce que le code ADN correct devrait être.
Elles doivent être de qualité thérapeutique


Il y a beaucoup d’huiles essentielles qui sont vendues, mais la plupart sont de mauvaise qualité, produites et diluées synthétiquement avec de l’alcool et d’autres additifs. Pour être efficaces, seules les huiles essentielles 100% pures de qualité thérapeutique doivent être utilisées, faute de quoi vous n’obtiendrez pas les bienfaits pour la santé et vous aurez en plus besoin de changer la combinaison chaque semaine avec les bonnes proportions de chacune des huiles.


Robert O. Becker, médecin, auteur du livre, The Body Electric, valide le fait que le corps humain a une fréquence électrique et que la santé d’une personne peut être déterminée en grande partie par cette fréquence. Nikola Tesla dit que si vous pouviez éliminer certaines fréquences extérieures qui interféraient avec votre corps, vous auriez une plus grande résistance vis-à-vis de la maladie. Le Dr Otto Warburg a été deux fois lauréat du prix Nobel et lauréat du prix Nobel pour la recherche sur le cancer, pour avoir découvert que les cellules humaines ont une tension électrique.


Il ne fait aucun doute que certaines fréquences peuvent prévenir le développement de la maladie et que d’autres fréquences détruisent les maladies. Des substances de haute fréquence vont détruire les maladies de fréquences inférieures.


Les qualités thérapeutiques des huiles essentielles commencent à 52 et vont aussi haut que 320 MHz! Par exemple: Rose: 320 MHz, Hélichryse: 181 MHz, Encens: 147 MHz, Ravintsara: 134 MHz, Lavande: 118 MHz, Myrrhe: 105 MHz, Camomille allemande: 105 MHz, Genièvre: 98 MHz, Bois de Santal: 96 MHz, Angélique: 85 MHz, Menthe Poivrée: 78 MHz.
De nombreuses capacités de guérison


Les cellules cancéreuses du sein sont souvent détruites par les huiles essentielles de cannelle, de thym, de camomille et de jasmin, celle de camomille tuant jusqu’à 93% d’entre elles in vitro. Encore plus efficace était l’huile de thym, qui avait un taux d’efficacité de 97% pour tuer les cellules MDF-7 du cancer du sein.


Une autre étude publiée dans la revue Industrial Crops and Products a trouvé que la camomille est dotée de puissantes propriétés antioxydantes. Cette recherche, évaluant 11 huiles essentielles dont: lavande, thym, sarriette, romarin, sauge, menthe, estragon français, fenouil doux et amer, a trouvé que la camomille romaine avait la plus forte activité antioxydante.
L’huile essentielle d’encens: un tueur du cancer


« L’huile essentielle d’encens sépare le ‘cerveau’ de la cellule cancéreuse – le noyau – du ‘corps’ – le cytoplasme, et ferme le noyau pour arrêter la reproduction des codes ADN corrompus », dit Suhail.


L’huille essentielle d’encens est efficace parce qu’elle contient des monoterpènes, des composés qui ont la capacité d’aider à éradiquer les cellules cancéreuses au début de leur développement, et aussi aux étapes de leur développement, la rendant idéale pour ceux qui découvrent leur cancer, quel que soit le moment de sa découverte.


Travailler avec l’encens pourrait révolutionner le traitement du cancer. Actuellement, avec la chimiothérapie, les médecins bombardent la zone autour de la tumeur pour tuer le cancer, mais cela tue également les cellules saines, et affaiblit le patient. Le traitement avec l’huile essentielle d’encens pourrait éradiquer uniquement les cellules cancéreuses et laisser les autres intactes.


« Il y a 17 agents actifs dans l’huile essentielle d’encens » explique le Dr Suhail.


Des histoires frappantes de personnes atteintes de cancer et de maladies dégénératives ainsi que leurs expériences avec les huiles essentielles ont été sélectionnées au budwig center.
Cancer terminal du foie


Une femme de Long Beach raconte que son mari avait été prévenu de mettre ses affaires en ordre. Son cancer du foie avait progressé à tel point que les tumeurs étaient beaucoup trop étendues pour l’ablation chirurgicale. On lui a donné six mois à vivre. Peu de temps après le diagnostic, cette femme a été informée de la puissance de l’huile essentielle d’encens 100% pure. Son mari en a appliqué par voie topique sur son foie et sous sa langue quotidiennement. A leur visite suivante chez leur médecin, ils ont découvert que les tumeurs avaient miraculeusement diminué. Ils ont continué à utiliser l’encens. En avril, les tumeurs avaient diminué à tel point que le médecin a accepté la chirurgie. Le cancer a été enlevé, prenant 3/4 de son foie. Aujourd’hui, il est en bonne santé et profite de la vie avec sa femme et sa famille.
Fille de cinq ans avec un cancer du cerveau


Une enfant de cinq ans avec un cancer du cerveau a utilisé une seule goutte d’encens, en alternance avec une goutte de bois de santal appliquées sur la plante des pieds, et de lavande appliquée sur son poignet. Maintenant, elle est en parfaite santé..!!
Cancer de la vessie


Lorsque Jackie Hogan a reçu le diagnostic d’un cancer rare de la vessie, elle a été informée par les médecins qu’elle ne pourrait pas éviter l’ablation de sa vessie. Elle a découvert les capacités de guérison de l’huile d’encens trouvées par les chercheurs de l’Université d’Oklahoma; en particulier en conjonction avec l’huile de bois de santal, l’huile d’encens a des propriétés qui tuent les cellules cancéreuses. L’huile d’encens est tellement efficace, disent les experts « qu’elle peut représenter un candidat sur une liste croissante de composés naturels éradiquant sélectivement les cellules cancéreuses ».
Cancer du poumon de stade 4 – métastases aux os, colonne vertébrale, côtes, hanches, bassin.


La mère de Bebe avait des tumeurs malignes dans les poumons qui se répandirent à sa colonne vertébrale, ses os, ses côtes, ses épaules, ses hanches et son bassin. Après avoir commencé à utiliser les huiles essentielles, quatre mois plus tard, elle était en forme et ses cellules malades sont rapidement mortes. Elle était de retour à la maison et elle jardinait et avait l’intention de partir en vacances. Sept mois après avoir été informée par les médecins qu’elle allait mourir de son cancer de stade 4, ceux-ci lui ont dit qu’elle était en bonne santé et n’avait plus de cancer. Recommandations de Bebe: Encens: prendre généreusement toutes les 2-3 heures, à la fois localement sur les zones touchées et sur la plante des pieds. Si vous pouvez en mettre de nombreuses gouttes sous la langue, c’est encore mieux.
Dégénération de la moelle osseuse


Ellen a reçu le diagnostic de dégénération de la moëlle osseuse et de polyscithemiarubravera. « Au bout de 3 mois, mes tests sanguins montrent des améliorations massives indiquant que la plupart des marqueurs se trouvent dans la fourchette normale! Je n’ai pas eu à faire pratiquer 2 des 3 phlébotomies (prélèvements sanguins) que je devais avoir toutes les 2 semaines et maintenant elles n’ont lieu que tous les mois ou plus espacées encore! Je me sens merveilleusement bien et n’ai plus l’air d’être à la porte de la mort! Utilisez ces huiles et soyez confiants que ça va fonctionner: ça fonctionne ».
Cancer du sein


« J’ai utilisé de l’huile d’encens pour réduire une tumeur du sein. Lorsque je suis arrivée pour la chirurgie, ils n’ont pu trouver aucune trace de cancer! J’ai eu les tumeurs du sein en février et je les ai éliminées simplement avec les huiles essentielles. Je mettais de l’huile d’encens et de citronnelle sur ma poitrine tous les jours et j’utilisais des suppléments à base de plantes. J’ai eu mon contrôle des 6 mois le mois dernier et le médecin a dit que tout avait l’air super. Plus de cancer! En ce qui me concerne, je ne ferai jamais de chimio ou de radiothérapie, les effets secondaires sont bien trop graves. Il était très surpris de me voir en si bonne forme alors que je n’avais pas pris les traitements ».
Cancer du col de l’utérus


« Ma meilleure amie vient de m’appeler pour me dire que le cancer du col de l’utérus de sa soeur était revenu pour la 2e fois. Elle avait rendez-vous aujourd’hui pour se faire retirer son utérus ». Quand je lui ai parlé des huiles essentielles, elle a envoyé à sa soeur de l’huile essentielle de citronnelle et d’encens. Elle a demandé à sa mère de s’assurer d’appliquer les huiles essentielles d’encens et de citronnelle sur la plante des pieds toutes les 3 ou 4 heures en fonction de la douleur et d’en appliquer directement sur l’abdomen. Il y a une semaine, les cellules malades étaient toujours présentes dans son test sanguin. Aujourd’hui (moins d’un mois après les premières applications d’huiles) il ne reste aucune trace de cancer et il n’est plus question de lui retirer l’utérus.
Leucémie


Le fils de mon frère qui a eu une deuxième réapparition de la leucémie… il prenait des huiles essentielles en même temps que la chimio et sa rémission est arrivée beaucoup plus rapidement que le médecin ne l’avait envisagé, et il n’a eu aucun des effets secondaires désagréables.
Gorge


Le bon ami de ma mère a été aux prises avec une dégénérescence de la gorge qui se propageait à d’autres zones de son corps. En octobre dernier, il a commencé à utiliser les huiles essentielles! L’encens et des remèdes naturels. Aujourd’hui, il a passé une IRM et on lui a annoncé un vrai miracle.
Pancréas


Un ami avait une dégénérescence du pancréas et les médecins lui donnaient 3 à 4 semaines à vivre. Il a fait ce qui suit: 3 gouttes d’encens, 1 goutte de chaque de citronnelle, lavande, menthe poivrée, santal et des remèdes naturels. Il est maintenant en très bonne santé…depuis 8 mois.
Prostate


Ce matin, je reçois un appel d’un de nos bons amis qui est aux prises avec un cancer de la prostate. Pendant les 3-4 derniers mois, il a pris les huiles essentielles. Aujourd’hui, il a appelé pour dire qu’à son rendez-vous d’hier, le médecin lui a annoncé qu’il n’avait plus rien!
Basocellulaire


Un ami de mon père avait des croissances basocellulaires sur le nez. Au moment où il m’a contacté, ça avait traversé sa narine et l’oncologue voulait lui retirer une grande partie de la narine, jusqu’à sa lèvre supérieure et sur une largeur d’un doigt dans la joue. Je n’avais pas encore utilisé les huiles essentielles pour le cancer et je voulais aider autant que possible. Il a également éliminé le sucre de son alimentation, a bu beaucoup plus d’eau, mangeait davantage d’aliments crus et pensait qu’il pouvait gagner cette bataille. En deux semaines, la plaie était fermée, encore une semaine et ça ne coulait plus du tout et les rougeurs autour de la zone commençaient à s’adoucir. Après six semaines, ce côté de son nez avait l’air plus sain que l’autre côté!! C’était il y a 15 mois et il n’a eu aucun signe du retour de la maladie.
Peau


Je suis allée à un examen oculaire de routine en février 2013. Le Dr m’a dit que l’excroissance au-dessus de mon oeil était ce que j’avais craint, une forme de dégénérescence de la peau: le carcinome basal. Aïe! Un an avant ces examens de la vue, j’étais allée voir un dermatologue au sujet de quelques taches suspectes retirées de mon visage, du cou et du dos. Ayant vécu cette expérience invasive j’ai été poussée à me demander s’il n’y avait pas de moyen plus sûr de retirer cette excroissance (en plus, elle était juste au-dessus de mon oeil). Je me suis mise à lire, en particulier au sujet de l’utilisation des huiles essentielles pour le cancer de la peau et cela semblait moins invasif que le traitement du dermatologue, et de plus, je n’avais pas à m’absenter de mon travail. J’ai donc acheté un flacon d’huile essentielle d’encens et l’ai appliqué sur la peau 3 fois par jour et j’ai mis 2 gouttes sous ma langue le matin et le soir. La première semaine, je n’ai pas vu de changement particulier, à part une sensation de picotement sur la zone après l’application topique et après la prise par voie orale. La deuxième semaine, j’ai remarqué qu’elle devenait plus petite. Pendant la troisième semaine, l’excroissance a commencé à suinter un peu, et elle diminuait encore de taille. La quatrième semaine, elle a semblé IMPLOSER sur elle-même et a suinté encore plus, et continuait à rapetisser. La cinquième semaine, elle était beaucoup beaucoup plus petite et formait une croûte. A la semaine 6, la croûte est tombée alors que je me nettoyais le visage et elle était réduite à un petit point blanc comme une tête d’épingle. En six semaines, un énorme bouton a été réduit à la taille d’une tête d’épingle, tout cela en appliquant et en ingérant une huile essentielle – celle d’encens. J’étais STUPÉFAITE, ÉMERVEILLÉE et RAVIE!!!! Les huiles essentielles fonctionnent pour moi!!! »
Mélanome


J’ai appliqué de l’encens matin et soir sur le mélanome et le recouvrait d’un pansement. En 3 jours, le grain de beauté avait rétréci. Le jour 5, il a saigné un peu et la moitié est tombée. Jour 7, disparu! J’ai eu un peu de peau rose et je craignais une cicatrice. Quelques jours plus tard, totalement disparu aussi! Mon mari avait un mélanome de stade 4 dans le dos; on le lui a retiré l’année dernière; un autre mélanome est venu sur son nez… avant que nous commencions à utiliser les huiles essentielles. Il a eu des rayons sur ce mélanome-là. Depuis, il est revenu à sa taille précédente. Et depuis aussi, on nous a appris à utiliser les huiles essentielles. Il a commencé à utiliser la lavande, l’encens et l’immortelle sur le mélanome, et il RÉTRÉCIT déjà!


https://interetpourtous.com/2016/03/14/la-verite-sur-le-cancer-et-les-huiles-essentielles-ce-quaucun-oncologue-ne-vous-dira/




_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Dim 5 Fév - 13:33
Cancer du cerveau - bientôt des cellules souches comme traitement ?




Les glioblastomes sont des tumeurs du cerveau particulièrement agressives et difficiles à retirer. Mais elles produisent des signaux chimiques qui attirent les cellules souches, ce qui pourrait être exploité dans le cadre d'un traitement : l'idée serait de disposer de cellules souches qui libèrent des molécules pour tuer les cellules cancéreuses qui les ont attirées vers elles. D'après Sciencemag, les cellules souches détecteraient les tumeurs comme étant des lésions qui ont besoin d'être soignées, ce qui explique qu'elles migrent vers elles.

Une recherche de 2013 avait déjà exploité cette piste en utilisant des cellules souches neurales chez des souris. Mais chez des patients, l'obtention de cellules souches neurales est compliquée. Plusieurs possibilités s'offrent aux chercheurs : prendre des cellules souches neurales sur le patient ou un autre individu (ce qui implique une chirurgie invasive) ou reprogrammer d'autres cellules. Les prendre sur une autre personne pose des problèmes de rejet. C'est pourquoi des chercheurs de l'université de Caroline du Nord ont exploré la voie de la reprogrammation génétique.
Les cellules modifiées libèrent des molécules anticancer

Les scientifiques ont donc créé des cellules capables de réduire les tumeurs, en partant de cellules de peau humaine. Placées dans des boîtes de Petri où avaient été installées des tumeurs, ces tueuses se sont dirigées vers elles à raison de 500 µm en 22 h. Qu'en serait-il chez des animaux vivants ? Les cellules souches reprogrammées ont été injectées dans des tumeurs de souris et celles-ci ont vu leurs tailles diminuer d'un facteur 20 à 50 en 24 à 28 jours en comparaison de tumeurs équivalentes mais sans cellules souches reprogrammées. De plus, la survie des rongeurs porteurs de tumeurs doublait avec ce traitement. Chez certaines d'entre elles, les scientifiques ont retiré les tumeurs et injecté les cellules dans la cavité : les tumeurs résiduelles étaient 3,5 fois plus petites chez les souris traitées que chez celles qui ne l'étaient pas.

Cette technique n'a pas été testée chez l'Homme mais elle offre un espoir pour traiter des patients souffrant d'un glioblastome, un cancer à l'issue souvent fatale. Ces résultats paraissent dans Science Translational Medicine.


_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Mar 20 Déc - 10:08
« Les gens meurent de Chimio, jamais du cancer lui-même ! »

, … Le Ras-le-Bol d’un professeur de Médecine américain !

Par Lucas leger
il y a 5 jours

Voici ce qu’un célèbre professeur de médecine déclare sur la chimiothérapie : (Choquant et violent)

Hardin B. Jones, un ancien professeur de physique et de physiologie médicale et exerçant le métier de médecin à Berkley, a déclaré avec insistance que la chimiothérapie ne fonctionne pas comme traitement anticancéreux et que c’est un canular bien édulcoré par l’industrie du cancer.

Il a aussi déclaré qu’il n’y a qu’une seule raison pour laquelle les médecins jurent par la chimio : L’argent en masse dont ils profitent. (Le coût moyen des séances de chemio pour un cas de cancer se situe entre 300.000 jusqu’à 1.000.000 de $ US).

Sur la base d’une centaine de recherches qu’il a effectué pendant les 25 dernières années, le Dr Jones a conclu que la chimiothérapie fait plus de dommages que ce qu’elle apporte comme bienfaits aux victimes du cancer. Il a aussi fait remarquer que les personnes ayant refusé la chimio vivaient 12 ans de plus par rapport à ceux qui l’ont choisis comme traitement.

Après avoir été traité à la chimiothérapie, la personne meurt presque 3 ans après son premier diagnostic ou plus tôt d’ailleurs. En outre, il ajoute que les patientes atteintes du cancer du sein, ayant refusé ce traitement, vivent 4 fois plus longtemps que celles qui ont subi ses rayons.





Bien que le Pr. Jones soit un professionnel de santé radical et extrémiste, il ne faut pas oublier que la chimio a sauvé plusieurs victimes du cancer, néanmoins, il est temps de faire vous-même vos recherches sur d’autres méthodes alternatives (naturelles ou autres) au traitement du cancer.





_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Lun 31 Oct - 3:23
Des chercheurs ont développé un traitement qui guérit le cancer du sein en 25 minutes!

La compagnie biomédicale israélienne IceCure a récemment mis au point un traitement révolutionnaire qui pourrait bientôt guérir le cancer du sein ... en moins de trente minutes! La technique, qui n’implique aucune intervention chirurgicale, est actuellement testée sur des patientes à Memphis, dans l’état du Tennessee.

Nommé IceSense3, ce traitement révolutionnaire mise sur la cryoablation, c’est-à-dire l’utilisation du froid dans le but d'endommager des tissus cancéreux. La technique, développée par la compagnie IceCure, est menée essentiellement à l’aide d’une sonde un peu plus large que l’aiguille d’une seringue. Au moment de l'intervention, cette dernière est insérée directement dans le sein des patientes, puis dirigée en plein cœur de la tumeur grâce à un dispositif d’ultrasons. C’est à ce moment que commence le processus de cryoablation.

Une fois que le bout de la sonde est bien fixé dans le centre de la tumeur, du nitrogène liquide à très basse température commence à circuler dans le dispositif. En une vingtaine de minutes, la sonde, devenue glaciale, gèle l’eau qui se retrouve à l’intérieur des cellules cancéreuses. Ce processus transforme la tumeur en une véritable boule de glace. Évidemment, cette dernière craque et s'ouvre sous la pression. En quelques jours, les cellules qui composaient cette masse sont détruites et absorbées par le système immunitaire, puis de nouveaux tissus prennent leur place.


Les tests avancent

La compagnie IceCure en est actuellement au troisième stade des tests cliniques. Jusqu’à présent, ces derniers se sont avérés efficaces. Les patients qui ont pu en profiter assurent que la procédure est peu douloureuse, et qu'elle crée très peu d’inconfort. Par ailleurs, les responsables de IceCure rappellent que leur méthode de cryoablation est nettement moins risquée que la chirurgie, puisqu’elle cible uniquement la tumeur. Le temps d’intervention et de récupération serait également moins long.



_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Mer 12 Oct - 3:20
Le soleil

On ne le répétera jamais assez, le soleil est un ami qu’il faut fréquenter avec modération !

Les rayons ultraviolets (UV), à haute dose et à long terme, peuvent en effet causer un cancer de la peau, en particulier chez les populations à peau claire.

Le nombre de nouveaux cas de cancers de la peau a triplé entre 1980 et 2012. Ceci peut s’expliquer par l’évolution des habitudes d’exposition aux rayonnements UV solaires et artificiels au cours des 40 dernières années.

Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) a estimé qu’au moins 85 % des mélanomes étaient causés par l’exposition au rayonnement solaire.


La prédisposition génétique

Il existe des gènes de prédisposition au cancer, transmis d’une génération à l’autre. Cela peut être le cas pour les cancers du sein, de l’ovaire et du côlon.

Les syndromes de cancers héréditaires représenteraient jusqu’à 4 % de l’ensemble des cancers.

Par exemple, les personnes affectés par les mutations héréditaires du gène BRCA1 ont un risque supérieur à 70 % de développer un cancer du sein ou de l’ovaire au cours de leur vie, d’où l’importance de son identification, qui permet l’application de mesures préventives.

Des facteurs environnementaux sont cependant susceptibles de modifier le risque de cancer d’individus atteints de syndromes cancéreux héréditaires.


L'exposition à des radiations

L’exposition aux radiations comporte des risques pour les populations.

Les radiations ionisantes, qui proviennent d’un gaz radioactif, le radon, sont émises naturellement par l’écorce terrestre et sont artificiellement produites par la radiologie médicale et les déchets nucléaires. Si les avis divergent sur leurs effets à faibles doses, on sait qu’à fortes doses, elles provoquent des leucémies, des cancers du poumon et des os.

Le rayonnement ionisant a largement été étudié sur des centaines de milliers de personnes exposées, dont les survivants des bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, des patients irradiés à des fins thérapeutiques, des populations exposées sur leur lieu de travail et des individus exposés accidentellement.

Ces données, complétées par des résultats d’expérimentations animales à grande échelle ont montré des augmentations du risque de leucémie (x5), de cancer du sein, de cancer de la thyroïde, et d’un certain nombre d’autres affections malignes.


L’alcool

Une forte consommation d’alcool peut entrainer le cancer de la cavité buccale, du pharynx, du larynx, de l’œsophage et du foie. Elle peut également augmenter le risque de cancer colorectal et de cancer du sein (1).

Pour l’ensemble de ces cancers, le risque dépend du niveau de consommation. Mais à ce jour, aucun niveau d’alcool n’est considéré comme sécuritaire en ce qui concerne le risque de cancer.

On estime que la consommation d’alcool est associée à 3 % du total des cancers dans le monde, mais ce chiffre est probablement sous-évalué.

On note également que les risques de cancer du larynx, pharynx, cavité buccale et œsophage augmentent lorsque la consommation d’alcool s’ajoute au tabagisme.

Les médicaments

Certains médicaments administrés à forte dose ou sur des périodes prolongées peuvent avoir un effet secondaire cancérogène pour l’homme.

Par exemple, certains médicaments utilisés pour le traitement des tumeurs malignes peuvent parfois provoquer d’autres tumeurs ; les médicaments exerçant une activité hormonale peuvent augmenter le risque de certains cancers hormono-dépendants (tout en réduisant le risque d’autres cancers).

Parmi les plus gros scandales pharmaceutiques, le diéthylstilbestrol, prescrit aux femmes enceintes pour prévenir les fausses couches et les risques de prématurité, fut retiré du marché en raison de nombreux cas de cancers de l’appareil génital chez des jeunes femmes dont la mère avait pris ce traitement durant la grossesse.


Les perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien (hormones).

Certains perturbateurs endocriniens sont connus pour leurs effets avérés ou suspectés dans l’apparition de cancers hormono-dépendants (sein, utérus, prostate, testicules). On peut notamment citer :

le bisphénol A, associé aux cancers du sein, des ovaires et de la prostate ;
les hydrocarbures aromatiques polycycliques, associés au cancer du sein ;
le diéthyltilbestrol, associé au cancer de l’utérus et du sein ;
les dioxines, associé au cancer du sein, au lymphome malin non hodgkinien et aux myélomes multiples ;
les phtalates, associés au développement de l’endométriose, au cancer du sein et à des tumeurs du testicule ;
le chlordécone, associé au cancer de la prostate.

Cependant, l’évaluation de l’exposition aux perturbateurs endocriniens et de leur impact sur la santé fait face à plusieurs difficultés méthodologiques, d’où les nombreuses controverses à ce sujet.







_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

le Mar 13 Sep - 15:49
Une percée scientifique de l'UCL permet de freiner l'avancée du cancer

Une équipe de chercheurs de l'Université catholique de Louvain (UCL) a récemment fait une découverte permettant de freiner l'avancée du cancer, se félicite cette institution mardi. Les scientifiques ont en effet mis le doigt sur une enzyme clé pour lutter contre les cellules tumorales et dont l'inhibition permet d'empêcher à celles-ci de recycler leurs constituants superflus. La preuve de l'efficacité de cette stratégie a été faite sur des souris porteuses d'un cancer du col de l'utérus ou d'un cancer du côlon humains.

Les cellules cancéreuses, caractérisées par une prolifération excessive, ont des besoins importants en nutriments. Pour survivre dans un environnement pauvre en la matière et combler leurs besoins, elles partagent notamment leurs ressources avec d'autres cellules cancéreuses. Celles qui sont dans un environnement où il n'y a pas beaucoup de nutriments ni d'oxygène (glycolytiques) coopèrent ainsi avec les oxydatives qui, proches des vaisseaux sanguins, ont accès à tout ce qu'il faut pour survivre. Malgré l'abondance de nutriments dont elles disposent, ces dernières cellules, plutôt que d'utiliser le glucose, sucre le plus couramment utilisé comme source principale d'énergie, préfèrent se nourrir du lactate qu'ont produit comme déchet les cellules glycolitiques.

Selon l'équipe de chercheurs de Pierre Sonveaux, professeur à l'Institut de recherche expérimentale et clinique de l'UCL, les cellules oxydatives agissent de la sorte car ce lactate augmente le recyclage des composants cellulaires abîmés ou inutiles grâce à l'autophagie. Les scientifiques ont à présent mis le doigt sur une enzyme clé, le lactate déshydrogénase B (LDHB), qui contrôle ce phénomène. Les cellules cancéreuses glycolytiques utilisent en outre elles aussi le lactate et la LDHB pour stimuler l'autophagie.

Si ce processus est déjà une cible thérapeutique pour le traitement du cancer, la chloroquine, le principal médicament capables de bloquer ce processus, n'a cependant pas de cible moléculaire précise et peut provoquer des effets secondaires importants. La LDHB représente dès lors une cible prometteuse, les chercheurs ayant démontré que son inhibition ne tue que les cellules cancéreuses et préserve les cellules normales de l'organisme. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue scientifique 'Cancer Cell'.




_________________
Mayanne Mak
avatar
Admin
Messages : 318
Date d'inscription : 17/12/2015
Voir le profil de l'utilisateurhttp://lebienetreetanous.forumactif.be

Le tabac protégerait contre certains cancers

le Mar 17 Mai - 13:48
Les populations primitives ne souffraient pas de cancer du poumon.
Le tabac naturel peut même protéger du cancer du poumon.
On a mis en cause le tabac, aux premières heures du cancer du poumon parce que les gouvernements ne voulaient pas payer des dédommagements aux victimes de leurs expériences nucléaires dans l'air, lesquelles se sont propagées sur toute la terre. Les gens inhalèrent des milliards de particules de plutonium qui rayonnent encore aujourd'hui sur nos terres.
La chasse au tabac est née au moment où de nombreux cancers du poumon se seraient déclarés en Europe, aux États-Unis et au Japon, après la 2ème guerre mondiale et après de nombreux essais nucléaires dans l'atmosphère, ceci jusqu'en 1963 aux États-Unis.
Les Américains ont plus de cancers du poumon que les Japonais et les Grecs, alors qu'ils fument moins que ces derniers.

_________________
Mayanne Mak
Contenu sponsorisé

Re: CANCERS : GRAVIOLA PLANTE MIRACLE ANTI CANCER DONT PERSONNE NE PARLE

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum